Il y est des choses qui pourraient être évitées et qu’on ne saurait rattraper. La mort d’un enfant par noyade dans votre piscine en fait partie. Ne serait-ce qu’en Métropole, on a déploré plus de 1600 cas de noyade dans les piscines privées, familiales… Et ces chiffres augmentent année après année!

Depuis le 1 janvier 2004, la Loi Française exige de tous les propriétaires de piscine à usage individuel d’y installer un dispositif de sécurité.

Cette loi ne s’applique pas encore à la Polynésie Française, c’est vrai, mais avons-nous besoin d’une quelconque loi pour tenir comme précieuse la vie de nos enfants?

Cet article vous parlera des dispositifs qui existent pour vous aider à protéger vos enfants de la noyade.

La barrière de protection :

Vous recherchez une protection simple, pratique et à un prix abordable? La barrière de protection répond à ces critères. Voilà pourquoi elle aussi le dispositif de protection le plus utilisé par les particuliers.

Une barrière d’une hauteur d’au moins 1 mètre suffit pour empêcher les enfants en bas âge (1 à 8 ans) d’accéder à l’espace piscine.

Il y existe principalement trois types de barrières:

  • La barrière mobile
  • La barrière fixe
  • La barrière dite “escamotable”

Barrière mobile

Ce genre de barrières s’installent et se démontent facilement. Elles ont l’avantage de ne pas coûter très cher (pas plus de 40 000 fr). Un enfant de moins de 8 ans ne peut pas franchir ce genre de barrières. Du fait de ses matériaux, sa durée de vie est relativement courte (3 à 5 ans ). 

Barrière fixe

Ce sont des barrières fixées pour durer (+ de 10 ans). En effet, dans la majorité des cas, ces barrières sont en verre renforcé par une ossature métallique. Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour la pose de ce type de barrières. Nous comprenons dès lors que le prix affiché avoisine souvent les 200 000 fr.

Barrière escamotable

C’est une barrière design qui, une fois en position ouverte, disparaît dans le sol. C’est aussi la barrière la plus coûteuse. Son prix tourne dans les environs des 500 000 fr. 

Système d’alarme :

Il existe deux types de système d’alarme :

  • Le premier est un système qui alerte lorsque qu’une personne traverse le périmètre de sécurité autour de la piscine.
  • Le second alerte lorsqu’une personne tombe dans la piscine.

Ce genre de systèmes font partie des moins onéreux et des plus discrets.

Remarque: Gardez en tête qu’il ne s’agit là que de dispositifs préventifs qui ont pour seul objectif de vous alerter du danger et non de l’empêcher.

Couverture :

Voyons maintenant les deux couvertures à retenir pour sécuriser votre piscine.

 

La couverture à barres

C’est une solution fiable et économique pour sécuriser votre piscine. La couverture à barres consiste en une toile en PVC renforcée par des barres rigides en aluminium. Elle assure une sécurité pour les enfants âgés de 10 ans ou moins. Pour l’obtenir, il faudra compter aux alentours de 120 000 fr (pose non comprise).

La couverture avec maillage

Connue aussi sous le nom de filet pour piscine, la couverture avec maillage est constituée de fines mailles en nylon ou en polypropylène. Elle est souple et très résistante dans le temps. Elle peut, en effet, tenir jusqu’à 8 à 10 ans

Mais supporterait-elle un enfant en cas de chute?

Oui, mais il y a une limite de poids à ne pas dépasser, qui est celle de 50kg. Autrement le filet s’enfoncerait dans l’eau et y resterait complètement immergé.

Abri :

L’abri pour piscine est une structure qui recouvre l’intégralité de la piscine extérieure.

L’abri pour piscine est le dispositif de sécurité le plus sûr qui existe pour protéger vos enfants de la noyade.

Par contre, la structure est assez imposante et la pose nécessite forcément l’intervention d’un professionnel.

La plupart des abris de piscines ont des baies vitrées soutenues par une armature en aluminium. Inutile de préciser qu’il s’agit du dispositif le plus cher de tous (environ 1 000 000 fr).

5 précautions à prendre :

1° Ne jamais laisser vos enfants seuls pendant leur baignade

2° Apprendre à vos enfants à nager dès leur plus jeune âge

3° Équiper vos enfants de bouées et de gilets de sauvetage

4° Veiller à ce que le dispositif de sécurité mise en place soit toujours opérationnel

5° Connaitre les gestes de premier secours en cas de noyade